Textes choisis et Poèmes

  Si patiente était la neige

 

 Jean-Albert GUENEGAN

 

 
 
Tombe la neige
comme un jardin

Relec
perle de brume ;

à son toucher tes lèvres,
habitat de mes désirs

Froide saison
en l'abbaye
à ne pas mettre dehors 
amour qui traîne ;

le vent fouille l'eau
pour le flou de ses flots,
à peine une pénombre qui tangue
et j'ai besoin de ton ciel à la tempe
pour trembler de solitude.

Lis mon âme,
elle est

la pose ;

veille mon coeur, 
Son reflet
mélange nos effacements.

Je dis ton âme
à Fontaine Notre-Dame
que tu te mets à confondre ;

elle est mon chevet
ma pensée cachée.

Une lainte de la neige s'attarde
dans nos voix qui se bercent ;

elle peint un tableau
sur le noir arc-en-ciel ;

l'irréel est dans l'eau.

Vis le rêve
comme une neige sans écho,
une caresse qui s'éffraie
des délicieuses complicités ;

l'horizon alors, manquera au lac
comme l'eau manque à la tendresse.

 

 

Né en 1954 à Morlaix où il vit et travaille, Jean-Albert Guénégan anime des soirées et des récitals poétiques : ainsi, Tu es le vent de ma ressemblance, en hommage à Hélène et René Guy Cadou. Il a été président du comité Tristan Corbière lors du 150ème anniversaire de la naissance du poète.

Il a publié de nombreux recueils : Les rives de soi, Une moitié de ciel, Poème à demeure et un livre poignant consacré à limpensable horreur du monde carcéral : Pontaniou les barreaux.

 

 

   "Si patiente était la neige" est publié aux éditions ANAGRAMMES